Exam’1, la suite indispensable pour bien se préparer à l’examen radioamateur

Les trois versions d’Exam’1 : l’original créé par René F5AXG, la version web de Valentin F4HVV et la petite dernière pour Android développée par Maxime F4IQN.

René F5AXG nous a quittés en septembre 2013 et laisse un grand vide dans la communauté. Exam’1 était son bébé et il pouvait en être fier.

Le site que René avait créé (www.f5axg.org) est indisponible depuis le 26/05/2019. Aussi, en accord avec son épouse Marie-Lise F4AXF, nous tentons de continuer l’œuvre de René en mettant à la disposition de la communauté la dernière version du logiciel (la v 3.0 qui date de 2012) et la base de données des questions que nous continuons d’alimenter grâce aux comptes-rendus et témoignages que les candidats ayant passé l’examen nous adressent.

Exam’1 fonctionne sous Windows ® XP familial, XP pro, 2000, Vista et Seven. Avec Windows 8, il n’y a pas les fonctionnalités de l’écran tactile (seulement clavier et souris). Il ne fonctionnera pas sous Windows 98 ou les versions antérieures.

L’installation se fait en 2 parties :
• le logiciel seul (exam1.exe)
• les questions et les écrans (base_exam1.exe)

Pourquoi en 2 téléchargements ?

Cela permet de mettre à jour la base de données sans perdre vos données (historique des scores, des questions posées ou que vous avez enregistrées pour revenir dessus). Les écrans sont dans un sous-répertoire spécifique du logiciel (\images).

Le logiciel s’installe par un simple clic sur exam1.exe dans un répertoire créé lors de l’installation (c:\exam1\exam1F0F4, utiliser de préférence l’installation par défaut en cliquant sur « Suivant » à chaque étape).

Pour les questions et écrans (à l’installation et pour chaque mise à jour), il vous suffit de cliquer sur le fichier base_exam1.exe. Il faut cocher « overwrite«  et décocher « open folder«  avant de cliquer sur « Extract« . Les fichiers de la dernière mise à jour se décompresseront automatiquement dans les bons répertoires.

Notez qu’EXAM’1 peut être installé dans le répertoire de votre choix. Par défaut, le chemin d’installation est C:\exam1\exam1F0F4. Si vous utilisez un autre répertoire, vous devrez IMPÉRATIVEMENT décompresser la base de données des questions (base_exam1.exe) dans LE MÊME RÉPERTOIRE que le logiciel.

PARTICIPEZ A L’AMÉLIORATION DE LA BASE DE DONNÉES…

Nous vous demandons simplement de nous envoyer un compte-rendu des questions qui vous ont été posées (avec le maximum de précision surtout si c’est une question que vous n’aviez pas rencontré dans Exam’1) par mail lors de votre passage de votre examen ainsi que le N° d’examen, la date et le centre d’examen. Avec ce compte-rendu que vous adresserez à Jean Luc F6GPX (jfortin@club.fr), vous allez contribuer à améliorer la base de données des questions et les futurs Radioamateurs vous en seront reconnaissants.

Pour rappel, la base de données des questions d’Exam’1 (base de données unique qui est utilisé pour les 3 versions) est mise à jour au début de chaque trimestre avec vos comptes-rendus (et les corrections apportées suite à vos commentaires)

Cordiales 73 et bon courage pour la préparation.

Lien pour télécharger le logiciel Exam’1 (Windows) : http://f6kgl.f5kff.free.fr/Exam1/exam1.exe

Lien pour télécharger la base de données d’Exam’1 (Windows) : http://f6kgl.f5kff.free.fr/Exam1/base_exam1.exe

Attention, certains navigateurs sont capricieux et n’aiment pas les fichiers .exe issus de site non sécurisés (http et non https). Pour télécharger Exam’1 et sa base de données, il faut cliquer droit sur le lien et « ouvrir le lien dans un nouvel onglet ».

Lien pour télécharger la présentation PDF du logiciel sous Windows (installation et fonctionnalités) : http://f6kgl.f5kff.free.fr/Exam1/presentation.pdf

Mais Exam’1 ne se limite pas à la seule version Windows. Il y a toute une suite qui utilise la même base de données (images, questions et corrigés identiques)

Une version FULL WEB d’Exam’1 a été développée par Valentin F4HVV. Cette version fonctionne avec tous les navigateurs et n’installe rien sur votre PC hormis l’historisation de vos scores et des questions sur lesquelles vous souhaitez revenir (sauf si vous supprimez l’historique de navigation…).

Enfin, une nouvelle version Android d’EXAM’1 (encore en beta-test) vient d’être développée par Maxime F4IQN et reprend le graphisme et les fonctions de la version Web. Il y a encore quelques fonctions à implémenter mais la version disponible ci-dessous devrait combler les attentes de ceux qui se préparent à l’examen sur un smartphone. Les adeptes de la pomme croquée devront attendre un petit peu pour avoir une version IOS !

Lien pour télécharger l’application Android de Maxime F4IQN (lien Google Play qui fonctionne sous Android v5.1 ou +) : https://play.google.com/store/apps/details?id=dev.favier.exam1radioamateur 

Pour information, toutes les versions de cette application et leurs codes sources sont disponibles sur le GitHub de Maxime : https://github.com/Maxime-le-Goupil/Exam1RA/releases. Un grand merci à Valentin F4HVV pour avoir modifié son site pour que la base de question de l’application soit toujours à jour. Au premier démarrage l’application va télécharger 30Mo de questions depuis le site puis installer automatiquement la base de données (il vous faudra environ 70 Mo d’espace libre pour cette application). Cela peut prendre du temps si votre connexion Internet est mauvaise. L’application fonctionne sans réseau après ça (sauf si vous cliquez sur « cours en ligne » qui pèse près de 10 Mo, attention à votre forfait 4G !). Il n’y a pas besoin de désinstaller l’application si vous souhaitez mettre à jour la base de données des questions : il suffit de cliquer sur les paramètres de l’application (trois petits points verticaux en haut à droite de l’écran) puis de sélectionner « mettre à jour les questions » : la procédure du premier démarrage (téléchargement des questions et installation automatique) est lancée de nouveau.

Lien pour télécharger la présentation PDF de la version Web (prise en main et fonctionnalités) : http://f6kgl.f5kff.free.fr/Exam1/presentationweb.pdf

Lien pour se connecter à la version Web (disponible sur les serveurs du REF) : https://exam1.r-e-f.org/accueil

Les dernières mises à jour
de la base de données d’Exam1

Mise à jour du 03/10/20

Après plus de 3 mois sans examen à cause de la crise sanitaire de la Covid-19, les candidats ont dû profiter du confinement pour se préparer activement à l’examen car j’ai reçu pendant l’été (période généralement calme) 12 comptes rendus qui m’ont permis de créer 39 questions (un record ! ). Il faut dire que la plupart des centres d’examen ANFR sont restés ouverts tout l’été, ce qui a permis un grand nombre d’examen. Mais pas assez pour rattraper le retard pris au printemps.

De plus, pendant le confinement, l’ANFR a étoffé sa base de données avec de nouvelles questions de réglementation qui ont perturbé un grand nombre de candidats puisque les sujets abordés étaient inconnus jusqu’à présent. Ainsi, nous avons vu passer des questions comme celles-ci : 
 – 34882 : un émetteur sort une puissance de 40 dBm. L’émission se fait sur la gamme allant de 144 à 145 MHz. Quelle est la puissance des rayonnements non essentiels possible ? Question tordue mais bien au programme de l’examen ! réponses proposées : -13 dBm , -19 dBm, -120 dBm et -70 dBm. Corrigé : 40 dBm (décibels par rapport à 1 milliwatt) correspond à 10 dBW (décibels par rapport à 1 Watt) et donc à 10 watts. La formule générale qui définit le niveau maximum des rayonnements non essentiels est : 43 + 10 log(P) soit 43 + 10 log (10) = 43 + 10×1 = 53 dB. On reprend donc les 40 dBm de puissance émise et on retranche 53, soit -13 dBm. En fait, en appliquant la formule générale et quelle que soit la puissance d’émission, la réponse est toujours -13 dBm (ou -43 dBW ou encore 0,05 mW ou 50 µW) pour toutes les fréquences d’émission supérieures à 30 MHz
 – 34888 : Quelle peut être la cause de l’intermodulation entre deux répéteurs ? Nos amis de l’Administration ne se sont pas cassé la tête ! cette question ressemble à une question de la base de données (publique ! ) des questions de l’examen canadien. https://hamstudy.org/browse/CA_FS_2014/L16 . La bonne réponse est : Les deux répéteurs sont très près et leurs signaux se mélangent dans l’un ou l’autre amplificateur de puissance. Les autres réponses proposées étaient : les deux répéteurs sont très près et leurs signaux provoquent une rétroaction dans l’un ou l’autre amplificateur de puissance ; les signaux sont réfléchis en opposition de phase par des avions qui passent dans les parages ; les signaux sont réfléchis en phase par des avions qui passent dans les parages (Surveillez cette base de données canadienne, d’autres nouvelles questions ANFR en proviennent : j’en ai déjà repéré 5 dans les comptes rendus de ce trimestre et elles sont du même niveau que celle-ci…)
 – 34898 : Comment une largeur de bande de X,XX MHz est exprimée ? réponses proposées : 6M00, M600, 0,6M et 6MH
 – 34899 : Codification d’une largeur de bande de 10,4 kHz réponses proposées : 10K4, L10K4, 10KK et 10KH4. Corrigé : ce code à 4 caractères (3 chiffres et 1 lettre) est défini dans l’appendice 1 du RR et sert de préfixe à la classe d’émission mais n’est pas utilisé par les radioamateurs. Le code commence toujours par un chiffre compris entre 1 et 9 et la lettre du multiple utilisé (G pour GHz, M pour MHz, K pour kHz et H pour Hz) remplace la virgule. Exemples : 90 Hz = 90H0 ; 10,4 kHz = 10K4 ; 6 MHz = 6M00. Ainsi, BLU avec 2,7 kHz de largeur de bande = 2K70J3E
Et toujours des questions sur des textes abrogés en 2013 :
 – 34878 : quelle précision de stabilité en fréquence est requise pour un oscillateur ? réponses proposées : 5.10^-5 (bonne réponse), 1.10^-1, 5.10^-3 et 4.10^-5
Quelques nouvelles questions de technique (un peu tirées par les cheveux) sont apparues :
 – 20782 : Quelle impédance peut-on espérer trouver à l’entrée d’un amplificateur RF ? réponses proposées : basse, très élevée, 7,5 ohms et 25 ohms. Corrigé : lorsqu’il s’agit d’amplificateur HF de puissance avec transistors, les impédances d’entrée de l’ordre d’une dizaine d’ohms (les réponses 7,5 et 25 ohms sont trop précises)
 – 20791 : Quel schéma représente un ROS de 1,5 ? le candidat n’a pas de souvenirs très précis mais il a validé la question que je lui ai proposée ci-dessous (un dessin vaut mieux qu’un discours…)

Question 20791 (base de données des questions d’Exam1)

Corrigé : les schémas représentent les courbes des valeurs efficaces constatées U et I dans un câble en fonction de la distance par rapport à la charge. Ainsi, un ROS de 1,5 dans un câble de 50 ohms pourrait donner des valeurs U et I au niveau de la charge de 12 V et 0,16 A (soit 75 ohms, d’où ROS = 1,5) et, à un quart d’onde de la charge : 8 V et 0,24 A. Dans ce cas, le courant incident (émis) a pour valeur 10 V et 0,2 A (50 ohms) et le courant réfléchi mesure 2 V et 0,04 A (encore 50 ohms). C’est la superposition de ces deux courants de sens contraire qui forme les ondes stationnaires
Pour cette dernière question, demandez à des techniciens et vous verrez qu’ils auront peut être du mal à répondre à la question…

Mise à jour du 01/07/20

Malgré plus de 3 mois sans examen à cause de la crise sanitaire de la Covid-19, j’ai tout de même reçu 3 comptes-rendus qui m’ont permis de créer 13 nouvelles questions (8 en réglementation et 5 en technique). Vos commentaires et remarques ont conduit également à modifier quelques questions (essentiellement sur la partie « corrigé » de la base de données).

Pour rappel, les examens n’ont repris que début juin mais pas dans tous les centres ANFR et, pour quelques-uns, dans des conditions assez inédites (en mode « drive », où vous passez l’examen dans votre voiture garée dans le parking souterrain de l’ANFR, les questionnaires étant imprimés sur des feuilles, il vous suffit de cocher la bonne réponse)

Il semble que le confinement ait boosté le nombre de personnes qui se préparent à passer l’examen et que les centres ANFR aient du mal à fixer des rendez-vous rapidement. Ces centres (et les examinateurs) doivent aussi gérer les examens du CRR (VHF Marine) dont les sessions ont été interrompues pendant 3 mois 1/2, comme pour l’examen radioamateur. D’autant que toutes les sessions décentralisées qui devaient avoir lieu pendant des salons radioamateurs ont été annulées et qu’il faudra encore attendre quelques mois pour pouvoir arpenter les allées d’un salon et y rencontrer des copains.

Je vous livre également les statistiques de fréquentation du site web d’Exam1

Statistiques de fréquentation du site web d’Exam1

Ce graphique montre des pics à près de 200 examens/jour (et jusqu’à 103 visiteurs/jour pour 198 épreuves téléchargées le 10/5) pendant le confinement et ça continue encore ces derniers jours. En revanche, nous n’avons aucune statistique sur les scores réalisés lors des épreuves : ces statistiques restent dans votre navigateur.

Mise à jour du 01/04/20

Tout d’abord j’espère de tout cœur que le confinement n’est pas trop dur pour vous et que vous et vos proches êtes en bonne santé.

La base de données des questions d’Exam1 a été mise à jour tant sur la version Web (tout est en ligne, vous n’avez donc rien à faire) que sur la version Windows : il vous faut télécharger la nouvelle base de données (sur http://f6kgl.f5kff.free.fr/Exam1/base_exam1.exe) et la décompresser (double cliquez sur le fichier pour lancer la décompression, cochez « Overwrite » et décochez « Open folder » puis cliquez sur « Extract »).

Comme vous le savez, les centres d’examen ANFR sont fermés jusqu’à nouvel ordre. J’ai toutefois reçu 5 comptes rendus qui m’ont permis de créer 10 nouvelles questions (7 questions techniques et 3 questions de réglementation). Pas de grandes nouveautés dans les nouvelles questions recensées.

Pour ceux qui se préparent pour l’examen, profitez de cette période de confinement pour vous exercer et progresser grâce aux différentes versions d’Exam1. Enfin, pour les formateurs, n’hésitez pas à mettre en place des moyens modernes mais simples (et gratuits) pour animer des séances de formation via Messenger, Skype ou Zoom…

Vous avez peut-être vu que deux modifications du TNRBF ont été publiées au JO (une première en janvier et une seconde en mars, juste avant que le premier ministre soit confiné…). Ces deux modifications n’ont aucun impact sur l’attribution de nos bandes (fin du processus de migration de la TV analogique en TNT dans les Collectivités Territoriales d’Outre Mer et quelques modifications du cadre réglementaire pour certains appareils à faible portée dans les secteurs de l’automobile et du médical).

Continuez à me faire parvenir vos comptes rendus les plus complets possible une fois que les centres d’examen ANFR accueilleront à nouveau les candidats.

Mise à jour du 01/01/20

Tout d’abord, permettez-moi de vous présenter mes meilleurs vœux de bonheur et de réussite pour vous-même et votre proches. Souhaitons-nous aussi une nouvelle bande à activer en toute légalité car l’arrêté d’homologation de la décision autorisant le trafic sur 60 mètres tarde à être publié au JO… Croisons les doigts pour que cette publication coïncide avec la modification des autres textes tant attendus. 

Mais revenons au sujet principal de ce message : comme tous les trimestres, la base de données des questions d’Examen a été mise à jour avec 10 nouvelles questions (5 en réglementation et en technique) issues de deux comptes rendus suffisamment précis qui ont été reçus durant ce dernier trimestre. Aucune action n’est requise pour la version Web. En revanche, pour les utilisateurs de la version Windows, le fichier de mise à jour de la base de données est disponible sur ce lien : http://f6kgl.f5kff.free.fr/Exam1/base_exam1.exe. Une fois le fichier téléchargé sur votre PC, double cliquez sur le fichier pour lancer la décompression, cochez « Overwrite » et décochez « Open folder » puis cliquez sur « Extract ».

D’autre part, vous avez peut-être noté que, depuis une semaine, dans la version web, toutes les questions ont à présent un lien qui renvoie au cours en ligne de F6KGL (icône « cours »). Pour la version web, ce lien ouvre automatiquement une nouvelle page à l’endroit où la réponse à la question est abordée mais, pour la version Windows, le lien est à la fin du commentaire et il vous faudra copier-coller de l’URL du commentaire dans une fenêtre de votre navigateur préféré. Nous espérons que cet outil complémentaire vous aidera à vous préparer encore plus efficacement.

Enfin, les statistiques des radioamateurs français ne sont pas encore publiées mais il y a fort à penser que le nombre de nouveaux radioamateurs est en nette progression par rapport aux années précédentes puisque l’on a compté plus de 320 épreuves individuelles organisées par l’ANFR soit dans ses centres d’examen soit dans des sessions organisées lors des salons. En prenant en hypothèse un taux de réussite constant (60% des candidats qui se présentent décrochent leur certificat d’opérateur), il devrait y avoir près de 200 nouveaux radioamateurs en 2019. Certes, c’est encore insuffisant mais nous sommes sur la bonne voie !

Continuez à faire la promotion de notre hobby autour de vous et pensez à me faire parvenir votre compte rendu le plus complet possible quand vous aurez passé (et, je l’espère, réussi) l’examen radioamateur. Ces témoignages sont très importants pour tous ceux qui se lancent dans cette aventure qu’est l’obtention d’un indicatif d’appel radioamateur.

Et, encore une fois, bonne année 2020 ! !

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close