Les réalisations

Lors des Samedis Techniques, des réalisations ont été présentées. Quelques unes ont été rassemblées sur cette page. D’autres articles concernent les réalisations des membres du radio-club.

Les articles liés aux réalisations

  • Poste à galène Visa

    Juste pour le fun : vous ne voulez pas utiliser votre carte bancaire pour acheter du matériel dernier cri ? Alors utilisez-la pour en fabriquer ! C’est ce que Louis F1BGV a fait et ça marche (on utilise l’effet diode entre deux contacts de la puce que l’on a testé au préalable au multimètre). Les quatre bobines sont réalisées sur quatre demi « fonds de panier » (2 sur la carte bancaire et 2 sur du carton) avec du fil de cuivre émaillé (le nombre impair d’encoches pour réaliser les bobines permet de « tricoter » le fil sur la carte ou le carton et rigidifie l’ensemble, les bobines sur la carte et le carton ont la même taille et sont superposées pour assurer le meilleur couplage possible). Les deux condensateurs que l’on ne voit pas sur la photo sont au dos de la carte bancaire. Il ne manque plus que l’antenne, la prise de terre et un écouteur haute impédance pour écouter RTL Grandes Ondes (sur 234 kHz)

    Réutiliser une carte bancaire périmée en poste à diode grâce à la puce sur la carte. L’idée vient d’un OM chinois. Et ça fonctionne !!! A réaliser avec une carte périmée, bien sûr !
  • Alimentation pour poste batterie

    Pendant le confinement, Louis F1BGV a réalisé une alimentation pour poste batterie afin d’alimenter quelques uns des récepteurs TSF de sa collection. Le plan de sa réalisation a été inspiré par « bricolages TSF » (https://tsf.pagesperso-orange.fr/)

    La haute tension réglable de 30 à 120 V sert à alimenter les plaques (anodes) des lampes (80 volts pour le modèle ci-dessous). La tension ajustable BT (basse tension) sert pour le chauffage du filament des lampes (entre 3 et 4,5 volts pour ces lampes de première génération dites à chauffage direct). Une tension négative (ajustable de 0 à -12 volts) permet à la polarisation du tube.

    A l’origine, ces diverses tensions étaient obtenues avec des batteries de piles montées en série (ou en parallèle pour l’alimentation des filaments) qu’il fallait changer régulièrement puisque cette première génération de récepteurs construits entre 1920 et 1930 n’étaient pas alimentés par le « secteur ». Pour rappel, après le premier concert radiodiffusé en juin 1921 par le « Poste de la Tour Eiffel », le programme devient régulier et, à partir de janvier 1922, s’étoffe régulièrement de musique en direct avec orchestre ou chanteur dans le studio et diffuse chaque jour la météo. Très vite, des stations commerciales financées par les « réclames » et animées par un « speaker » font leur apparition à Paris et dans les grandes villes de province : c’est le début de la radio…

    Le schéma
    La réalisation de Louis (avec un affichage numérique des tensions disponibles, non repris dans le schéma ci-dessus et disponibles sur un site chinois) et ce à quoi ça sert (récepteur batterie 3 tubes datant de la fin des années 1920 remis en état de fonctionnement). Près de 100 ans d’écart entre ces deux appareils !
  • Antenne pour baroudeur

    Ci-dessous les notes de F6GPU Michel sur une de ses dernières réalisations. Cette antenne fonctionne (avec la boite de couplage automatique intégrée aux TX) sur toutes les bandes HF, de 1,8 MHz à 50 MHz avec un rendement pas trop dégradé. Bien évidemment, la puissance de dissipation de la résistance dépendra de la puissance appliquée à l’antenne. Pour 10 W de puissance d’émission, prévoir une résistance de 5 W (sans radiateur). Pour une puissance supérieure, il vous faudra monter la résistance sur un radiateur adapté. La mise à la terre de l’antenne est facultative mais améliore le rendement (à tester sur place). Les prises coaxiales, antenne et terre, le transformateur et la résistance seront logés dans un petit boitier plastique (ou métallique si la résistance est montée sur un radiateur)

    Michel F6GPU a toujours cette antenne dans son sac de voyage avec son FT817 (ça ne tient pas de place et c’est monté en un rien de temps). Il est toujours prêt pour le trafic en CW puisque c’est son mode préféré…

    Bonne réalisation et bon trafic !

  • Samedi technique du 10/03/18

    Les thèmes du Samedi Technique du mois de Mars 2018 ont été :

    – Louis F1BGV nous a présenté sa nouvelle acquisition : un Analyseur de Spectre VHF/UHF très bon marché (moins de 100 €, port compris sur un site chinois). Muni d’un générateur de poursuite, il fonctionne dans les gammes de 137-174 MHz pour les VHF et 400-470 MHz pour les UHF. Cet analyseur constitue est une bonne acquisition pour ceux qui fabriquent leurs propre antennes et leurs filtres. L’appareil a aussi une fonction « band scope » en VHF ou en UHF. En application pratique, Louis nous a montré comment régler un filtre duplexeur de sa fabrication. Pour cela, il a utilisé son générateur « Noise source » de BG7TBL (moins de 7 euros port gratuit). C’est un générateur de bruit de 35 MHz à 3,5 GHz fonctionnant à partir d’une diode Zener. Il est utilisé par Louis comme tracking source sur un pont réflectométrique pour analyseur de spectre. Le signal du générateur de bruit est quasiment plat jusqu’à 2,6 GHz environ selon ses mesures bricolo !

    – Vlad F4FNA a ensuite présenté la modification « Pan adapter SDR » pour les transceivers Yaesu FT817, FT857 et FT897.
    Le principe est de prélever le signal après le premier changement de fréquence (juste avant la 1ère FI à 68,3 MHz) et de l’appliquer à l’entrée d’une simple clé SDR dont on règle la fréquence aux alentours de 68 MHz. On obtient ainsi une visualisation d’une large portion de bande radio (puisque le signal n’a été filtré que par le filtre d’entrée du transceiver) avec la possibilité d’écouter avec le récepteur SDR une fréquence différente de celle reçue par le transceiver (mais toujours la même bande).  Le prélèvement est fait par un petit étage séparateur conçu par Vlad F4FNA. Cette adaptation a été installée dans 2 transceivers : un FT897 et un FT857 mais elle est adaptable à n’importe quel matériel pourvu qu’il y ait un peu de place et qu’on trouve la sortie du premier mélangeur ou l’entrée de la première FI. Mais, pour cela, pas de problème : Vladimir sait faire des miracles, même sans plan d’implantation des composants !

    Les circuits fabriqués par Vladinir (avant assemblage) vont être montés sur différents TX
    Le circuit entièrement câblé :
    il n’y a plus qu’à l’installer dans une gaine pour le protéger

    La platine contient un amplificateur MMIC BGA2867, 2 condensateurs de séparation en entrée et en sortie de 2,7 pF et un condensateur de découplage de 100 nF sur la patte de l’alimentation de l’ampli.
    L’alimentation est prise sur le signal RX 5V du transceiver, ce qui fait qu’il est alimenté en réception uniquement. L’adaptateur est ensuite blindé avec du cuivre et isolé avec la gaine thermorétractable.

    Une fois que la sortie du premier mélangeur a été repérée sur la platine, il y a besoin de 3 soudures : deux pour le câble coaxial miniature et une pour l’alimentation (il faut trouver une broche alimentée en +5V en réception uniquement) du circuit qui est protégé sous la gaine noire, juste avant la prise coaxial où on raccordera le câble coaxial diamètre 2 mm de la clé SDR. Le plus difficile, c’est de trouver une place pour installer le connecteur sur la face arrière de l’appareil.

    Les heureux propriétaires des deux TX modifiés sont repartis avec leur matériel qui ont maintenant une fonction « Pan Adaptater » digne des appareils haut de gamme grâce à une simple clé SDR…

  • Station météo à longue portée

    Par Michel F1OK

    Objectif :

    – Mesure de différents paramètres dans un local sans électricité situé
    dans les Pyrénées.

    – Transmission par radio des données.

    – Réception dans le Département 93 (670 km)

    Le document complet PDF est disponible ici

  • Chariot pour pylône triangulaire

    Objectifs :
    – Eviter de jouer les acrobates en grimpant pour bricoler sur les antennes au sommet de mon petit pylône vidéo (un seul morceau de 6 mètres de longueur fixé sur le pignon du pavillon).
    – Pouvoir descendre les aériens facilement pour les mettre en sécurité par grand vent.
    – Avoir le plaisir de réaliser un projet intéressant avec des copains.

    Principes retenus :
    – L’idée est venue d’une photo trouvée au cours d’une recherche sur internet.
    – Le chariot aura la forme du petit pylône triangulaire de six mètres et coulissera autour de celui-ci.
    – La cage de rotor sera fixée sur un des côtés du chariot et soutiendra les antennes HF et VHF.

    La description complète (avec photos détaillées étape par étape et plan de la réalisation) au format PDF est ici. L’article publié dans Radio REF de novembre 2019 est ici

    En espérant que ces quelques photos vous donnent des idées.

    Remerciements :
    Un grand merci pour leur aide aux copains du radio club F6KGL/F5KFF, particulièrement à Michel F4GJN pour ses conseils et Patrice F4HPW pour la réalisation pratique des différents éléments.

    73 de Michel F4DLL

  • Charge électronique réglable de 0,2A à 9,99A 60 VA

    Par Gérard F4FPS

    Ce document décrit une charge électronique réglable et disposant de la fonction
    « mesure de la capacité d’une batterie » achetée sur Internet pour une somme
    modique (< 20€ ≈ à peine supérieure à celui d’une résistance de puissance
    équivalente (60W)). La deuxième partie du document montre les tests réalisables sur
    une batterie de secours (Power Bank 1800 mAh / 5V) en vue d’être insérée dans des
    équipements de mesure portables

    Le document complet PDF est disponible ici

  • Réalisation d’un Réflectomètre (TDR)

    Par Gérard F4FPS

    Le projet considéré est la réalisation d’un réflectomètre simple (TDR en Anglais) et son utilisation pour des mesures sur les câbles. TDR signifie Time Domain Reflectometer, soit en français « réflectomètre dans le domaine temporel ». Le réflectomètre dans le domaine temporel est utilisé par les professionnels pour détecter et localiser des problèmes sur les câbles qui sont souvent enterrés. Dans notre cas, le réflectomètre est un outil pédagogique pour montrer les problèmes de réflexions, d’adaptation d’impédances, etc…

    Cet appareil couplé à un oscilloscope permet de connaitre :
    · à quelle distance se trouve un défaut du câble (court-circuit, coupure, changement d’impédance),
    · le coefficient de vélocité (vitesse de propagation) du câble connaissant sa longueur,
    · la longueur du câble connaissant le coefficient de vélocité,
    · l’impédance caractéristique du câble.

    Le document complet PDF est disponible ici

  • Boitier Interface PC / Tranceiver avec commutation pour un lanceur d’appel

    Par Michel F4DLL

    Il m’arrive souvent de trafiquer en modes numériques en utilisant une petite interface relativement simple, issue du schéma de principe donné dans le document PDF ci-dessous. Il m’arrive aussi de participer à des concours, nationaux ou internationaux, mais très vite, l’absence d’un lanceur d’appels devient un handicap pour les cordes vocales.

    Plutôt que d’investir dans un système du commerce qui risquait fort de faire mal au porte monnaie, j’ai préféré réfléchir à une solution me permettant d’inclure dans un seul boitier, l’interface PC / TX, un PTT commandé par une pédale au sol et une commutation par relais pour le lanceur d’appel.

    L’idée est bien entendu d’utiliser la fonction perroquet des logiciels dont je dispose, à savoir les
    populaires WinREF HF, WinREF THF et WinTEST.

    Le document complet PDF est disponible ici

  • Antenne Boucle 40 mètres

    L’objet de cet article est de décrire le système d’aérien que j’utilise depuis 5 ans en décamétrique et qui m’a donné d’excellents résultats. Cette installation est le résultat d’un compromis : je ne pouvais pas monter d’antenne de type beam sur le pylône car le boom ou les brins rayonnants auraient dépassé les limites de mon terrain (et je ne voulais pas le faire non plus afin de rendre l’installation la plus discrète possible, ma femme avait déjà vu d’un mauvais œil l’érection du pylône sur le pignon du pavillon…). Après avoir évalué toutes les possibilités et configurations, j’ai opté pour une boucle (ou loop) de 42 mètres de périmètre, utilisable théoriquement sur 40 mètres (300/7,05 = 42,55 m) et ses harmoniques. Le fil utilisé est du fil électrique 2,5 mm² à isolant de couleur bleue (c’est plus discret) en vente en bobine de 100m dans tous les magasins de bricolage. L’article complet est disponible ici 

    Schéma de principe du Balun 4/1 qui sera adapté pour la bonne impédance
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close